La ville de Guingamp a décidé d'inscrire l'art contemporain dans l'espace public, afin de susciter les émotions, d'amener à la réflexion, de favoriser les échanges et de permettre un nouveau regard sur les éléments de son patrimoine.

Deux oeuvres d'art ont ainsi été installées, l'une en 2018 au pied du Château et une autre en 2019 près de la Médiathèque, une 3eme oeuvre sera bientôt installée dans la prairie de Rustang.

 

l arpenteur iiL'Arpenteur

oeuvre de Cyrille ANDRE, installée au pied du Château de PIerre II, place du Petit Vally

380x360x180 cm, fonte d’aluminium et résine polyester.
Commande publique de la Ville de Guingamp, 2018.

Cette sculpture porte un regard ludique et poétique sur le phénomène des anomalies climatiques.
Elle symbolise l'avancée inexorable de l'Homme et de la société de production industrielle qui perturbe profondément le climat, entraînant une multiplication avérée des phénomènes extrêmes et des anomalies climatiques. Cet homme en marche entraîne derrière lui la formation d'un gros nuage, duquel tombe une pluie dense. Il est à la fois le créateur de ce nuage et celui qui en subit les conséquences.
La morphologie de ce marcheur est puissante, il est habité par l'animalité originelle et semble avoir traversé les siècles en arpentant cette terre chargée d'histoire.
Mes figures sont essentiellement masculines mais je parle de l'Homme et je ne souhaite pas représenter une personne en particulier ni m'attarder sur des détails qui, à mon sens, desserviraient l'expression générale. Ils n'appartiennent à aucune communauté, ni ethnique ni raciale ; ce sont des figures génériques, sans âge, à travers lesquelles chacun peut s'identifier.
L’installation est interactive et ludique. En présence du public un système de capteurs de présence inclus dans le nuage déclenche la chute de la pluie transformant ainsi l'œuvre en fontaine de rafraichissement.

Pour en savoir plus sur l'artiste Cyrille ANDRE cliquez ici

 

animaAnima

oeuvre de Roch Robaglia, Pierre Bueno et Aline Bison, installée square Albert Lissillour

commande publique de la ville de Guingamp 2019

Comme emergeant sur la place, l'oeuvre sort du sol, une éruption d'une vitalité naturelle oubliée. Elle intrigue, provoque le passant et ses habitudes de regard. Son nom : ANIMA. L'anima, c'est le souffle vital, la respiration, une pulsation irréductible qui lie le vivant. Une sorte d'élan subtil exprimant l'harmonie entre féminin et masculin ... C'est une trame qui se tisse intimement en chacun pour se révéler au grand jour.

 

Pour en savoir plus sur les artistes

roc robaglia

pierre bueno

Please publish modules in offcanvas position.