Le volet social du PRU

La Gestion Urbaine de Proximité

La rénovation urbaine en cours sur un quartier engendre diverses nuisances. L’anticipation par le biais d’une gestion urbaine de proximité permet de les atténuer et d’assurer aux habitants une vie quotidienne plus sereine au sein de leur quartier. La gestion urbaine de proximité (GUP) se définit comme l’ensemble des actions contribuant à l’amélioration du cadre de vie des quartiers. Elle s’appuie sur la participation des habitants et encourage la coordination des actions entre partenaires. En tant qu’usagers, les habitants ont une fine connaissance des atouts et dysfonctionnements de leur quartier. Dans une charte signée en 2009 avec l’Etat, la Ville, la Communauté de communes, la Caisse d’Allocations Familiales et l’office HLM de Guingamp ont fixés quatre objectifs prioritaires en matière de gestion urbaine de proximité sur le quartier de Roudourou-Gourland.

1. Une gestion quotidienne du quartier en rénovation urbaine visant à assurer une qualité des conditions de vie des habitants du quartier avant, pendant et après l’opération de renouvellement urbain

2. La mise en place du tri sélectif en concertation avec les habitants

3. Assurer la tranquillité publique dans le quartier

4. La GUP comme élément d’insertion professionnelle dans le quartier par le biais d’actions.

Dans cette optique, divers relais d’informations ont été mis en place sur le quartier
- Le point info relais, aujourd’hui dénommé le local Mosaïque, lieu d’accueil, d’information et d’orientation est devenu un lieu privilégié d’échanges sur le quartier où acteurs locaux et habitants se rencontrent.

- Financé par la Ville de Guingamp et la Caisse d’Allocations Familiales, un poste d’agent de développement social a été créé. Il vient renforcer l’équipe du centre social présent sur le quartier et a pour mission d’accompagner la population sur la gestion de leur cadre de vie tout au long du programme de renouvellement urbain.

- L’office HLM également par l’intermédiaire de ces gardiens a pour mission d’assurer et de faciliter le relais entre les habitants et l’office ou la ville.

Le relogement

Le relogement est un volet important du programme de renouvellement urbain. Au total, ce sont 343 logements qui seront démolis entre 2008 et 2014. 90% de ces logements seront reconstruits soit sur le quartier, soit sur la Ville de Guingamp, soit sur les communes de la Communauté de Communes c’est-à-dire exactement 325 logements locatifs sociaux neufs.

Cette phase de relogement conséquente permet d’offrir aux ménages concernés par les opérations de démolition et donc a fortiori par le relogement un parcours résidentiel positif pour deux raisons. Le plan de relogement garantit aux locataires un relogement qui respecte leurs modes de vies et leurs objectifs résidentiels. De plus, par ses engagements pris avec l’ANRU, l’office se doit de reloger ces locataires dans le parc social neuf ou conventionné depuis moins de cinq ans et de maîtriser les restes à charge selon les plafonds de ressources des ménages.

Deux enjeux majeurs sont identifiés :
- offrir une mobilité résidentielle positive aux locataires ;
- permettre une mixité sociale sur le territoire guingampais par la mise en place d’une stratégie globale de reconstruction.
Les locataires sont accompagnés par l’office HLM tout au long de ce processus de relogement sur le plan social, psychologique, technique, matériel et financier.

L’insertion professionnelle

Dans le cadre du programme de renouvellement urbain conventionné avec l’ANRU, le porteur de projet et les partenaires s’engagent à atteindre des objectifs en termes d’insertion professionnelle fixés dans la charte locale d’insertion qui se veut une application de la charte nationale d’insertion.

Concrètement, par la mise en place d’une clause d’insertion PRU dans les marchés, 5% minimum du nombre d’heures travaillés dans le cadre des travaux d’investissement du projet financés par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) devront être réalisés par les habitants de l’ensemble du territoire guingampais connaissant des difficultés d’insertion professionnelle afin de favoriser leurs parcours professionnel. Il en est de même pour 10% des embauches dans le cadre de la gestion urbaine de proximité et de la gestion des équipements de quartier.
Le suivi des heures est assuré par le chef de projet renouvellement urbain de la Ville de Guingamp en partenariat avec les professionnels guingampais de l’insertion professionnelle
             - Pôle Emploi
             - Mission Locale
             - Alter Guingamp, entreprise de travail temporaire d’insertion
             - Maison de l’Argoat, association intermédiaire
             - Partages et Emploi, association intermédiaire
             - Conseil Général
             - DIRECCTE, la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi

La réussite de la clause d’insertion pour promouvoir l’emploi et l’insertion des publics en difficulté passe par
            - Une mobilisation de la maîtrise d’œuvre afin qu’elle respecte la clause et des professionnels de l’insertion ;
            - Un accompagnement des entreprises dans la mise en œuvre de la clause ;
            - Une information auprès des publics concernés ;
            - Une valorisation des partenariats ;
            - Un suivi et une évaluation des résultats afin d’atteindre les objectifs fixés.